Théâtre pour bobos masos ?

Décidément, cette saison, il faut avoir un certain goût pour l’autoflagellation pour se glisser le soir sur la banquette un peu raide ou dans le fauteuil plus moelleux d’une salle de théâtre. Coincés entre une impeccable barbe de quelques jours et un chignon négligeamment coiffé-décoiffé, en attendant que ça commence, nous lisons.  Nous lisons en… Continuer de lire Théâtre pour bobos masos ?