Histoire d’un corps

Parce que certains spectacles m’emportent et m’importent plus que d’autres, je reviens ici vous en parler après des mois d’absence. C’est bien l’irrésistible envie de partager un moment unique qui me ramène au clavier et seul le spectacle vivant peut en produire des comme ceux-là, non duplicables et éphémères, inracontables. Bref, à vivre sur le… Continuer de lire Histoire d’un corps

Merci Paris l’été

Et voilà ! Le Festival Paris l’été c’est fini pour cette année et c’est bien dommage parce qu’on voudrait que ça dure, que ça dure … Pour sa deuxième édition sous sa nouvelle identité, le festival des Parisiens condamnés à « liker » les photos de doigts de pieds en éventail de ceux qui sont déjà partis,… Continuer de lire Merci Paris l’été

Danse au Festival Paris l’été : un beau doublé

Certains réclament des frites, des frites, des frites… Je réclame des Belges. Déjà, il y a quelques jours, j’encensais le Collectif Captain Boomer dans un article sur la Grande Galerie. Il y a quelques mois, je vous révélais mon admiration pour les Tg STAN dont j’attends de pied ferme le retour programmé au prochain Festival… Continuer de lire Danse au Festival Paris l’été : un beau doublé

La belgitude des choses

Quoi ? 5 mois ? Oui cela fait déjà 5 mois que je ne suis pas venue papoter dans le tatounoscope et, honte sur moi, je ne les ai pas vus passer. Ce n’est pas faute d’avoir  apprécié de bons spectacles au printemps 2018. Je ne peux pas m’empêcher d’en citer au moins un qui… Continuer de lire La belgitude des choses

A quoi tient un spectacle

Les soirées à la Philharmonie de Paris se suivent et ne se ressemblent pas (voir l’article sur mon premier oratorio). Le spectacle auquel j’ai assisté hier soir dans la salle des concerts, « Les Gens dans l’enveloppe« , projet joliment concocté par Alex Beaupain et Isabelle Monnin est de nature à me faire retrouver avec plus d’entrain… Continuer de lire A quoi tient un spectacle

Le bruit du scotch

Le craque-grincement du ruban adhésif qu’on déroule quand on fait ses cartons pour un déménagement. Vous le visualisez ou plutôt vous l’entendez bien ? Eh bien, multipliez-le par plusieurs dizaines et vous voilà dans l’ambiance du chantier de la ville éphémère d’Olivier Grossetête à la Villette pendant 15 jours dans le cadre du Festival Paris… Continuer de lire Le bruit du scotch